Hasna Ghersella
Hasna Ghersella
2022-09-08

Le recrutement en startup



Quels profils pour un recrutement en startup ?

Lors des différents entretiens de recrutement, on a souvent tendance à retrouver les fameuses questions, « pourquoi avez- vous postulé pour ce poste ? », ou bien « pourquoi pensez-vous être le candidat idéal pour ce poste ? » ou également « qu’allez-vous apporter à notre entreprise » ?

En réalité, toutes ces questions sont liées les unes les autres ; le recruteur est en train d’évaluer et d’examiner votre motivation pour intégrer la startup, vos ‘soft skills’ et ce qui vous stimule le plus, pour savoir si vos valeurs et si vos ambitions sont en phase avec la culture d’entreprise, car pour chaque startup, les premiers collaborateurs sont généralement la clé de sa croissance, mais comment ?


Ce que cherche réellement le recruteur :

Souvent via ces questions le recruteur cherche à retrouver la perle rare, le talent caché derrière chaque personne, avec des compétences spécifiques ‘Hard skills’, des futurs collaborateurs qui ont l’entreprenariat dans l’âme, la communication et la transparence dans le sang, qui pensent business aussi bien que technique, qui sont prêts à relever toute sorte de défis dans la joie et la bonne humeur, qui ont le potentiel d’apprendre de nouvelles choses en permanence et qui ont une certaine forme d’humilité; car quelqu’un qui fait passer son ambition personnelle au premier plan ne correspondra pas au profil d’une entreprise à forte croissance.

En mode startup, tout est à bâtir et à construire, donc il est important de choisir des personnes polyvalentes, qui vont pouvoir gérer différents sujets sans se focaliser sur à une expertise spécifique.

Les premiers salariés sont très particuliers, donc il faut qu’ils soient fortement impliqués dans chaque projet de la startup, en leur proposant par exemple un système de ‘stocks options’, ce qui leur permettra de profiter financièrement d’un éventuel succès de l’entreprise et de les encourager à participer pleinement au développement permanent de leur entreprise. Il faut que ces premiers collaborateurs aient la confiance et l’envie de rejoindre la startup, qu’ils soient prêts à vivre l’expérience, à absorber le changement, à avoir un titre qui évolue, une équipe qui grandit, un rattachement émotionnel et une forte volonté à atteindre l’objectif voulu, et qui sont toujours prêtes à accepter ce qu’il y a de mieux pour la société … Une start-up qui réussit se métamorphose parfois, se structure, s’adapte, voit sa culture d’entreprise changer. Donc, malgré le contact particulier noué avec les premiers collaborateurs, cette forte attache émotionnelle, la capacité de croire ensemble à la réussite de leur projet, il faut également être prêts à voir partir ces premiers recrutements, qui ont permis de lancer le projet avec succès, mais qui peuvent avoir envie de tester d’autres nouveaux environnements de travail.

Voilà pourquoi généralement un recruteur en startup, se concentre sur les soft skills et les hard skills au même temps; sont primordiaux pour la réussite de sa stratégie de recrutement, car son but majeur est de faire gagner du temps aux managers, de comprendre au mieux le besoin des équipes techniques, mais un manager doit forcément intervenir dans le recrutement pour une réussite à 100%. Pour cela, il est nécessaire de les impliquer à différents niveaux du processus.


Envie de collaborer?

Un responsable de notre équipe business vous répondra dans le plus bref delai!

Votre message a été envoyé avec success!

{{errors.nom[0]}}
{{errors.email[0]}}
{{errors.message[0]}}